TRACES DE SQUATS : je trouve toujours émouvant de découvrir, dans un vieux bâtiment, ou au détour d'un chemin forestier, les traces d'une vie précaire, abandonnées dans la fuite.
CAMPS ABANDONNES : Lorsque les camps de "Gens du Voyage" sont évacués, on fait, plus ou moins rapidement, disparaitre toute trace de vie. Sauf, curieusement, les cabinets d'aisance, qui restent, sentinelles dérisoires, dans la nature qui reprend ses droits...